JR – The Eye of the New York City Ballet

JR – The Eye of the New York City Ballet

3 out of 5

Oeil froissé 5, 2011

Livraison

Frais de livraison offerts (France), deux à trois semaines

Technique

Edition

Tirage

Oeuvre numerotée, signée et limitée à 180 exemplaires

Support

Edition Lithographie sur Rives Artist & BFK Rives

Dimensions

87 x 77 cm


Biographie : 

Au commencement, c’est par le graffiti que l’artiste pénètre l’art de la rue, mais en 2001, il récupère un appareil photo dans le métro parisien et mitraille. Tous ceux qui l’entourent deviennent source d’inspiration, un phénomène qui va se perpétuer et s’autoalimenter. La patte artistique de JR réside dans son processus de création, des collages photographiques gigantesques représentant des individus en noir et blanc. Mais qui dit géant, dit technique à la hauteur. Pour réaliser ses projets muraux, le photographe va s’entourer d’une équipe de 15 spécialistes, se positionnant entre l’art visuel et la performance. Ce goût de l’immensité ne s’explique pas uniquement par un choix esthétique, il est aussi un moyen pour l’artiste d’attirer l’attention, l’image s’expose et s’impose à nous et ne nous laisse pas le choix. De cette manière tout le monde est visé, il n’est plus nécessaire de se rendre au musée pour être entouré d’œuvre d’art.

Afin de convoquer davantage la sensibilité du public, JR va le mettre au centre de ses clichés. Ces portraits ne sont pas sans fondements, ils abordent des causes actuelles, politiques et sociétales et apportent une réflexion sur l’identité, fil rouge du travail de l’artiste. En 2008 on se souviendra notamment de son action au cœur des Favelas « 28 Millimètres, Women Are Heroes » au Brésil, recouvrant des pans entiers d’habitations par des visages saisissants. Un an auparavant, le photographe avait marqué déjà les esprits par son œuvre « Face 2 Face » où des portraits de palestiniens et d’israéliens se répondaient en souriant sur le mur de séparation entre les deux villes en conflit.

Plus récemment, c’est au Panthéon et au Louvre que JR s’est attaqué. En 2014 il habille le Panthéon des portraits de passants, continuant sur sa ligne artistique mais avec une pointe de démagogie qui lui est reprochée. Enfin, en 2016, il réalise son plus beaux tour de prestidigitation, faire disparaître le Louvre, nous laissant présager d’un futur toujours plus grand et plus fou.

1999,00

Vendu par : ART'S VICE
Catégories : , , Étiquettes : , ,

Art’s Vice livre les oeuvres dans le monde entier. L’oeuvre est disponible à Lyon en France ou peut être livrée à l’adresse de votre choix après validation de votre commande. L’oeuvre est assurée pendant le transport.

Paiement sécurisé

 

Oeil froissé 5, 2011

Livraison

Frais de livraison offerts (France), deux à trois semaines

Technique

Edition

Tirage

Oeuvre numerotée, signée et limitée à 180 exemplaires

Support

Edition Lithographie sur Rives Artist & BFK Rives

Dimensions

87 x 77 cm


Biographie : 

Au commencement, c’est par le graffiti que l’artiste pénètre l’art de la rue, mais en 2001, il récupère un appareil photo dans le métro parisien et mitraille. Tous ceux qui l’entourent deviennent source d’inspiration, un phénomène qui va se perpétuer et s’autoalimenter. La patte artistique de JR réside dans son processus de création, des collages photographiques gigantesques représentant des individus en noir et blanc. Mais qui dit géant, dit technique à la hauteur. Pour réaliser ses projets muraux, le photographe va s’entourer d’une équipe de 15 spécialistes, se positionnant entre l’art visuel et la performance. Ce goût de l’immensité ne s’explique pas uniquement par un choix esthétique, il est aussi un moyen pour l’artiste d’attirer l’attention, l’image s’expose et s’impose à nous et ne nous laisse pas le choix. De cette manière tout le monde est visé, il n’est plus nécessaire de se rendre au musée pour être entouré d’œuvre d’art.

Afin de convoquer davantage la sensibilité du public, JR va le mettre au centre de ses clichés. Ces portraits ne sont pas sans fondements, ils abordent des causes actuelles, politiques et sociétales et apportent une réflexion sur l’identité, fil rouge du travail de l’artiste. En 2008 on se souviendra notamment de son action au cœur des Favelas « 28 Millimètres, Women Are Heroes » au Brésil, recouvrant des pans entiers d’habitations par des visages saisissants. Un an auparavant, le photographe avait marqué déjà les esprits par son œuvre « Face 2 Face » où des portraits de palestiniens et d’israéliens se répondaient en souriant sur le mur de séparation entre les deux villes en conflit.

Plus récemment, c’est au Panthéon et au Louvre que JR s’est attaqué. En 2014 il habille le Panthéon des portraits de passants, continuant sur sa ligne artistique mais avec une pointe de démagogie qui lui est reprochée. Enfin, en 2016, il réalise son plus beaux tour de prestidigitation, faire disparaître le Louvre, nous laissant présager d’un futur toujours plus grand et plus fou.

Descriptif technique:

Poids 1.8 kg

AVIS

Il n’y pas encore d’avis.

Voir tous les avis
Soyez le premier à laisser votre avis sur “JR – The Eye of the New York City Ballet”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *